Qui sommes-nous ?

Les Archives départementales des Bouches-du-Rhône ; le bâtiment en forme de galet vu de l'intérieur (jpg - 305 Ko)

Les Archives départementales des Bouches-du-Rhône et le bâtiment en forme de galet vus de l'intérieur

Les Archives départementales des Bouches-du-Rhône sont nées, comme tous les dépôts d’archives similaires, par la loi du 5 brumaire an V prescrivant de rassembler au chef-lieu de chaque département les papiers des institutions d’Ancien Régime que la Révolution de 1789 venait alors de supprimer.

Au sein du réseau que forment les services d’archives départementales, des éléments communs se mettent en place, assurant une uniformisation des pratiques professionnelles sur tout le territoire. Ainsi, à partir de 1841 se généralise progressivement un cadre de classement, c’est-à-dire une méthode commune de classement des documents. Quant au personnel, la mesure la plus importante pour le réseau est la décision en 1850 de placer à la tête de chaque dépôt un archiviste formé à l’Ecole nationale des Chartes, créée en 1821.

Depuis plus de deux cents ans, l'institution poursuit son travail de collecte et de conservation de documents d'archives publics et privés. Ses missions se sont largement étoffées et se sont également adaptées aux évolutions de l'administration comme des besoins du public. Les lois de décentralisation de 1982 rendent les collectivités locales propriétaires de leurs archives, conduisant ainsi à transférer l’entretien des bâtiments et la prise en charge du personnel des archives départementales aux conseils généraux puis départementaux.


Histoire du dépôt des Archives des Bouches-du-Rhône

 (jpg - 654 Ko)

Les services d’Archives départementales furent durant près d’un siècle des annexes des préfectures. Ce fut le cas des Archives des Bouches-du-Rhône qui ont occupé des locaux à la Préfecture puis à l'annexe de la rue Saint-Sébastien (VIe arrondissement) jusqu'en 2006.

Dans les Bouches-du-Rhône, l’importance de la ville d’Aix-en-Provence, siège des principales institutions civiles et religieuses de la Provence d’Ancien Régime a conduit à y laisser une partie des archives au sein d’une annexe. A la demande des notables aixois, le ministère de l’Instruction publique nomme vers 1884 un archiviste, actant de manière ferme la division des fonds entre deux sites. En 2016, le Conseil départemental prend la décision de réunir l’ensemble des fonds à Marseille dont le transfert est achevé au cours de l’année 2018.

Les fonds sont désormais tous conservés dans un bâtiment achevé en 2006 que les Archives partagent avec la Bibliothèque départementale. Cette association des deux structures donne son nom au bâtiment, les ABD, œuvre de l’architecte marseillaise Corinne Vezzoni. Les espaces d’accueil du public sont d’une grande polyvalence car, outre la salle de lecture des archives, ils comportent une galerie d’exposition de deux cent cinquante mètres carrés et un auditorium de cent cinquante-six places assises. Les archives sont rassemblées dans une zone spécifique, le Galet. Cette partie du bâtiment rassemble sur sept niveaux les magasins de conservation des archives dans des conditions climatiques et de sécurité contrôlées.


Que conservent les Archives départementales ?

Les documents conservés aux Archives départementales sont principalement des archives publiques, c'est-à-dire les documents produits par des administrations ou des services publics.

Il s'agit ainsi de toutes les archives des institutions civiles, militaires et religieuses d'Ancien Régime, nommées archives anciennes.

S'y ajoutent les documents produits depuis 1789 par les administrations de l'Etat présentes dans le département, notamment la préfecture et les tribunaux, ainsi que ceux du Conseil général puis départemental.

Enfin, les Archives des Bouches-du-Rhône ont une politique active de collecte et d'acquisition d'archives privées : papiers de familles, de personnalités, d'entreprises, d'associations etc.

Le dépôt conserve ainsi près de 65 km linéaires de documents de toutes natures : actes sur parchemins, cartes et plans, photographies anciennes et contemporaines, enregistrements audiovisuels et, depuis peu, des données numériques.

Quel que soit le sujet qui vous intéresse, les Archives départementales sont susceptibles de conserver des documents sur ce thème. Pour plus de précisions lorsque vous débutez une recherche, contactez-nous à l'adresse archives13@departement13.fr afin que nous puissions vous guider lors de vos premiers pas.