Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

L'Intendance de Provence

Sommaire

Composition et intérêt du fonds


Pièces d'indiennes

Pièce d'indiennes. Cahier de 14 feuillets papier contenant 40 échantillons, 1776.
(Archives départementales des Bouches-du-Rhône, C 3374).


Le fonds de l’intendance de Provence, qui occupe les cotes C 2176 à C 4748, soit 2572 liasses ou registres, et couvre une période qui va de 1669 à la Révolution, n’est pas globalement structuré et organisé par matières, comme l’est, par exemple le fonds de l’intendance de Languedoc. Il semble bien qu’une certaine confusion ait présidé au classement et à la rédaction des inventaires. Le déménagement du fonds, depuis Aix-en-Provence, où il se trouvait originellement, jusqu’à Marseille, a pu causer quelque désordre mais surtout, un délaissement de plusieurs décennies a été très préjudiciable à une masse considérable de documents, que les archivistes ont eu, finalement, du mal à maîtriser, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle. Deux campagnes de classement se sont succédé, aboutissant à deux instruments de recherche : l’inventaire-sommaire de Félix Reynaud en 1904 et le répertoire numérique détaillé de Raoul Busquet en 1934.
Félix Reynaud inventoria les cotes C 2176 à C 2647, soit 471 articles seulement, qu’il choisit de répartir par intendances, à partir de celle d’Henri de Forbin-Maynier d’Oppède, en 1669. Les premières intendances ne sont représentées que par quelques articles, mais les suivantes s’étoffent et se diversifient. Ces sous-fonds sont alors organisés par mots-matières, classés dans l’ordre alphabétique.
L’intendance de Charles-Jean-Baptiste des Galois de La Tour (1744-1790), représente, à elle seule, avec 2243 articles , près des 9/10èmes de la totalité du fonds. Le travail de Félix Reynaud s’arrête d’ailleurs au mot  correspondance, de ce sous-fonds, avec l’analyse d’une quarantaine de registres de correspondance.
Raoul Busquet reprit entièrement le précédent inventaire et le continua jusqu’au traitement exhaustif du fonds, sous une forme allégée et plus aérée. L’intendance de Charles des Galois s’achève à l’article C 4589 (au mot voitures publiques). Les articles oubliés par Félix Reynaud font l’objet d’un supplément (C 4590 à 4748).

Pour la clarté de l’exposé, il vaut mieux, bien sûr, conserver la ventilation par intendance :

On voit donc, en définitive, qu’il existe un déséquilibre flagrant dans la répartition chronologique des documents composant le fonds de l’intendance de Provence, avec, d’une part, une richesse et une grande abondance de documentation pour la période qui va de 1744 à 1789, et d’autre part des fonds infiniment plus restreints pour la tranche chronologique 1704-1744, la période 1669-1704, n’étant représentée que par quelques épaves. Raoul Busquet attribue ce déséquilibre aux intendants eux-mêmes, ou à leurs héritiers, qui auraient gardé ou emporté leurs papiers à la fin de leurs charges.

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier