Par ailleurs aux ABD

Photographie du bâtiment des ABD prise de nuit (jpg - 226 Ko)

Les Archives et Bibliothèque départementales des Bouches-du-Rhône - © AD 13

Les Archives et Bibliothèque départementales Gaston Defferre, autrement dit les ABD, partagent un même bâtiment construit en 2006 sur les plans de l’architecte Corinne Vezzoni. Depuis 2018, le Pôle Evénements et Partenariats des Politiques Publiques Stratégiques (PEPPPS) a rejoint la structure.
Cette page relaiera les événements culturels qui se déroulent au sein des ABD mais ne font pas partie de la programmation portée par les Archives départementales.


Pause déjeuner - Exposition photographique

 (jpg - 10380 Ko)

© Charles Delius, photographe

Des photographies des Archives départementales à l’exposition Pause Déjeuner

Si les Archives départementales ont d’abord pour mission de recevoir les archives publiques produites sur le territoire du département, parmi lesquelles peuvent se trouver des photographies tels que des vues aériennes, des reportages de chantier ou encore des photographies d’enquête de police…, elles ont aussi poursuivi depuis des décennies une politique active pour collecter des archives privées et se sont notamment intéressées aux fonds photographiques.

Ces fonds remontent au XIXe siècle, avec des auteurs reconnus : des vues d’Edouard Baldus sur la construction du port de la Joliette dans les années 1860, d’Adolphe Terris sur les chantiers navals de La Ciotat vers 1850, sur la construction de la rue Impériale à Marseille à la fin du Second Empire (aujourd’hui rue de la République) ou sur la construction de l’Hôtel de Préfecture en 1863. On trouve également des témoignages d’événements historiques : présence de l’armée anglaise à Marseille durant la Première guerre mondiale, témoignages sur l’assassinat du roi de Yougoslavie en 1934 ou photographies prises lors de la libération de Marseille en 1944.

Depuis plusieurs années, l’un des axes majeurs de la collecte porte sur la photographie contemporaine, qui permet d’apporter un éclairage particulier sur la vie des habitants et l’évolution du territoire des Bouches-du-Rhône, offrant ainsi un complément essentiel aux documents d’archives.

Les Archives ont depuis les années 2 000 enrichi leurs fonds par l’acquisition d’ensembles thématiques proposés par des photographes issus de notre territoire (Franck Pourcel, Fabienne Barre, Olivier Amsellem, Brigitte Bauer, Mathieu Pernot) mais aussi par de grands noms de la photographie : Raymond Depardon, Bernard Plossu, Agnès Varda.

Les Archives ont prêté à l’exposition Pause Déjeuner certaines de leurs photographies sur le sujet. Déjeuners de travail, en famille, de célébrités sont illustrés par des tirages isolés mais aussi provenant de deux fonds importants : le fonds Moiroud et la collection de Jacques Windenberger.

Ci-dessus : gardien prenant son repas devant la salle des machines du pont à transbordeur à 60 m de haut, Vieux port de Marseille, XXème siècle - Arch. dép. Bouches-du-Rhône, 139 Fi 15


 (jpg - 8669 Ko)

© Henri Moiroud, photographe

Henri Moiroud (1911 - 1999), photographe de plateau des studios de cinéma de Pagnol, travaille durant la Seconde Guerre mondiale et les années 50 à Marseille. La ville située en zone libre est un refuge pour de nombreux artistes. Moiroud a immortalisé sur la pellicule nombre d’entre-eux : Jacqueline Pagnol sur le tournage de Manon des Sources en décor naturel, au pied du Garlaban, Raimu, Tino Rossi, Laurel et Hardy lors de leur dernier tournage sur la Côte d’Azur en 1950 et bien d’autres.

<<< Tino Rossi en train de préparer un aïoli sur le tournage du film Au pays du soleil, réalisé par Maurice Canonges, 1951 - Arch. dép. Bouches-du-Rhône, 7 Fi 1258


 (jpg - 18335 Ko)

© J. Windenberger, photographe

Jacques Windenberger, s’est installé à la fin des années 1960 dans les Bouches-du-Rhône. Depuis, sans s’interdire des incursions dans les contrées les plus éloignées, il y scrute la nature humaine dans tous ses états en s’attachant plus particulièrement aux plus modestes.

Il se définit lui-même comme un journaliste-reporter-photographe indépendant ; un photographe « concerné » plutôt que militant. Son approche photographique se rattache à l’école documentaire qu’il oppose à la photographie sensationnelle. À la différence de celle-ci, il travaille sur la durée et le quotidien, sur l’évolution des sociétés en profondeur. Dans ses prises de vues ou les tirages qu’il en fait, il ne cherche pas à rendre une vision esthétique du monde qui l’entoure. Son approche, bien qu’ancrée dans la réalité, est cependant empreinte de poésie, d’humour, et toujours d’une grande tendresse pour ses modèles.

En 2007, il donne aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône l’intégralité de son œuvre, soit plus de 200 000 images prises depuis 1969 en France et à l’étranger, accompagnées de ses archives personnelles et de reportages sonores. Ce fonds est une source de documentation capitale pour qui s’intéresse à l’histoire de la seconde moitié du XXe siècle. Tous les thèmes s’y trouvent illustrés :  vie quotidienne, habitat, mouvement sociaux, mutations industrielles, environnement. On y découvre aussi les grandes étapes de l’histoire de la France contemporaine de la Ve République : manifestations de mai 68 ; campagnes électorales, portraits de personnalités politiques ou du monde du spectacle, apparition de la société de consommation.

Ci-dessus : pause-repas des ouvriers de l’industrie pétrochimique de Fos-sur-Mer employés à l’installation d’un pipe-line, 1972 - Arch. dép des Bouches-du-Rhône, 72 Fi 36 90


 (jpg - 114 Ko)

© P. Halsman/Magnum Photos

Pause déjeuner - Exposition photographique

Proposée par le PEPPPS, cette exposition sera présente du 22 novembre 2019 au 14 mars 2020

Renseignements au 04.13.31.82.18

Les plus grands noms de la photographie ont su saisir ce moment aussi banal qu’exceptionnel : le temps du repas. Grâce à des prêteurs de renom et à partir des fonds photographiques des Archives départementales et municipales, l’exposition Pause déjeuner met à l’honneur le rituel du déjeuner, celui des stars et des personnalités du 20e siècle (Marylin Monroe, Alfred Hitchcock, Jacques Chirac…) mais également celui d’ouvriers, de salariés ou encore le repas de famille.

Autour d’une scénographie qui reprend les codes du repas notamment le motif de la nappe à carreaux, Pause déjeuner offre à voir plus de 200 photographies et documents rarement présentés dans une seule et même exposition, à travers un parcours décliné en 5 parties : le déjeuner des célébrités, le déjeuner des travailleurs, le déjeuner en ville, le déjeuner familial et enfin deux regards contemporains, ceux de Martin Parr et Marcos Lòpez, sur les modes de consommation alimentaire des milieux populaires.

<<< Ci-contre : Marylin Monroe, Hollywood, Californie, 1952

PRÊTEURS ET SOURCES :
Magnum Photos / Agence Rapho Gamma Keystone / Fondation Henri Cartier-Bresson / Association des Amis de Marc Riboud / Donation Jacques Henri Lartigue / Marcos Lòpez Studio / Archives départementales des Bouches-du-Rhône / Archives municipales de Marseille / Collection du Centre Pompidou / Réunion des Monuments Nationaux / Bibliothèque nationale de France

PHOTOGRAPHES :
Abbas - Eve Arnold - Ian Berry - Werner Bischof - Edouard Boubat - René Burri- Robert Capa - Henri Cartier-Bresson - Chien-Chi Chang - Jean-Philippe Charbonnier - Bruce Davidson - Robert Doisneau - Dornac - Elliott Erwitt - Martine Franck - Leonard Freed - Jean Gaumy - Harry Gruyaert - Philippe Halsman - Thomas Hoepker - Elliott Landy - Jacques Henri Lartigue - Guy Le Querrec - Marcos López - Eli Lotar - Wayne Miller - Henri Moiroud - Inge Morath - Martin Parr - Gueorgui Pinkhassov - Man Ray - Marc Riboud - Moises Saman - Ferdinando Scianna - David Seymour - Dennis Stock - Nicolas Tikhomiroff - David Hurn - Jacques Windenberger.



haut de page