Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Les Houillères

Sommaire

Présentation

Dernière mise à jour septembre 2012


 

Les premières traces d’exploitation du charbon en Provence remontent à 1584 (fonds du parlement d’Aix). Des sièges d’extraction sont recensés à Peypin, Belcodène, Gardanne en 1700. Jusqu’au Premier empire, la production de charbon se fait selon le bon vouloir des propriétaires terriens. Il faut attendre la Révolution française pour que l’État prenne les choses en main, en mettant en place un embryon de politique énergétique nationale. L’objectif est aussi de préserver les massifs forestiers et d’assurer l’indépendance énergétique du pays.
Le 24 floréal an XIII (14 mai 1805), un décret préfectoral est publié pour remettre de l’ordre dans les titres concédés. Entre 1809 et 1838, 17 concessions sont attribuées par l’État dans les Bouches-du-Rhône. Des sociétés d’actionnaires sont créées, qui rassemblent des propriétaires et des industriels. Le comte de Castellane qui détient ainsi des concessions à Gréasque, Belcodène, Gardanne (1818) et Mimet (1834), devient le principal producteur de houille du département. En 1855, la société Lhuillier et Compagnie est créée. Elle deviendra la société des Charbonnages des Bouches-du-Rhône et restera la principale compagnie privée jusqu’à l’après-guerre.
La loi de nationalisation du 17 mai 1946 confie l’exploitation des mines de charbon françaises à dix établissements publics à caractère industriel et commercial, dont 9 houillères de bassin (Nord, Lorraine, Aquitaine, Auvergne, Blanzy, Cévennes, Dauphiné, Loire et Provence) et un siège central parisien, Charbonnages de France. En 1969, sept de ces houillères, dont celle de Provence, sont regroupées dans un seul établissement, les Houillères de bassin du Centre et du Midi (HBCM), qui s’installe à Saint-Étienne.
La nationalisation s’est accompagnée de gros investissements matériels mais aussi d’une baisse impressionnante des effectifs, notamment en Provence où le nombre des mineurs de fond diminue de 75 % en à peine quinze ans.
Durant les trente ans qui suivent le premier choc pétrolier, la politique charbonnière de l’État oscille entre relance de la production et projets de fermeture des houillères : à Gardanne, au grand ensemble de Provence qui a consisté en la création du puits Yvon Morandat, mis en service en 1987, et du puits Z, succède rapidement l’annonce de la fermeture de la mine pour 2004, puis la mise en place du Pacte charbonnier, signé par toutes les organisations syndicales sauf la CGT le 21 octobre 1994. Qualifié de dispositif social exemplaire par les pouvoirs publics, il vise en fait à inciter les mineurs à cesser leur activité dès 45 ans et rend la production de plus en plus difficile. Le gouvernement finit par avancer de deux ans la fermeture de l’unité d’exploitation de Gardanne qui est intervenue le 1er février 2003.

Le fonds

Composition et intérêt du fonds

Les archives antérieures à la nationalisation de 1946 sont très lacunaires : elles émanent de la Société nouvelle des charbonnages des Bouches-du-Rhône, de la compagnie des mines de Valbonne et la Société des charbonnages du midi.
Le fonds des Houillères est beaucoup plus consistant et sa structuration a pu être préservée dans le classement qui s’ordonne autour de deux axes : le fonctionnement administratif et l’exploitation minière. Les documents concernent principalement la gestion du personnel et la modernisation des techniques d’extraction.

Les instruments de recherche

Sources complémentaires

Série C Administrations provinciales (1536-1791)

Série E Seigneuries, communes, familles, état civil, notaires (Xe-XXe)

Série F Archives civiles diverses (Xe-XXe)

Série J Archives privées (Xe-XXe)

Série Fi Documents figurés (1102-2009)

Retrouvez une sélection de nos plus beaux documents figurés dans la base numérique "Documents figurés", rubrique "Archives en ligne".

Série M Administration générale du département (1800-1940)

Série S Travaux publics, transports (1800-1940)

Série W Versements contemporains (après 1940)

Série Phi Journaux et périodiques

Etudes de référence

BAGNIS (G.), Des compagnies minières aux houillères de Provence. Gardanne : 1990, 826 pages.
Epsi 1956 (cote bibliothèque Archives départementales, centre de Marseille).

IMBERT (G.), Houillères du bassin de Provence. Marseille : imprimerie Saint-Léon, 1926, 26 pages.
Delta 2102 (cote bibliothèque Archives départementales, centre de Marseille).

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier