Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Les séminaires

Sommaire

Présentation

Dernière mise à jour août 2012

Porte d'entrée du petit séminaire à Marseille
Marseille. Petit séminaire, la porte d'entrée.
(Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 6 fi 4441).

Les séminaires sont des établissements chargés, dans chaque diocèse, de la formation des prêtres. Ils ont été institués à partir de la fin du XVIe siècle, dans le contexte de la Contre-Réforme. Dans ces internats où les clercs sont accueillis dès l’âge de 12 ans, il convient de distinguer le grand séminaire, établissement préparant aux ordres, et le petit séminaire, établissement qui doit permettre l'éclosion des vocations.
Le territoire des Bouches-du-Rhône étant siège, sous l’Ancien Régime, de deux archevêchés et d’un évêché, trois voire quatre séminaires ont été institués, tous assez tardivement.
La fondation du séminaire d'Aix remonte au cardinal Grimaldi qui acheta dans ce but un terrain à l'est de l'archevêché en 1657 ; la première pierre de l'église fut posée le 3 novembre 1658. Jusqu'en 1790, le séminaire fut dirigé par les prêtres séculiers, d'abord constitués en communauté indépendante. Mais en raison des doctrines jansénistes professées par plusieurs de ces prêtres, l'archevêque de Vintimille obtint en 1710 de soumettre le séminaire à sa juridiction (7 G 19). Le séminaire d'Aix possédait de nombreux biens : le domaine de Lignane, des chapellenies à Saint-Sauveur d'Aix et dans les églises de Gardanne et Mallemort. Il avait des prieurés à Pélissanne, Mirabeau, Jouques, Comps, Ansouis, Reillane. Enfin, le séminaire d'Aix percevait une partie de la dîme de Vinon et de celle de Camps.
Le séminaire d'Arles fut fondé par lettres patentes accordées par Louis XIV à l’archevêque d’Arles en septembre 1674 (9 G 1). L'établissement fut d'abord confié aux Oratoriens mais l'archevêque Forbin les expulsa en 1726 en raison de leurs idées jansénistes et il remit le séminaire aux prêtres de Sainte-Garde. Le séminaire fut ensuite donné aux Lazaristes en 1750. Dans la seconde partie du XVIIIe siècle, le séminaire entra en crise. Les élèves préféraient suivre leurs cours de théologie chez les Jésuites, puis, après la suppression de la Compagnie, au séminaire d’Avignon. Le dernier archevêque d'Arles, Monseigneur Dulau, tenta de relever la maison en s'en occupant personnellement. L'établissement tirait ses revenus surtout de biens situés à Arles et sur son terroir, ainsi que dans la région (Trinquetaille, Saint-Chamas, Vitrolles).
A Marseille, il existait depuis 1650 un séminaire dirigé par les Lazaristes, connu sous le nom de Grand Séminaire ou séminaire de la Mission de France. D'autre part, plusieurs prêtres avaient fondé en 1729 des congrégations pour la jeunesse. Ils furent autorisés par l'évêque Belsunce à vivre en communauté. Ils acquirent alors des maisons au quartier Saint-Lazare et firent bâtir une église, consacrée le 23 octobre 1738 sous le nom de Sacré-Coeur-de-Jésus. L’évêque Belsunce érigea la maison des prêtres du Sacré-Coeur-de-Jésus en séminaire le 2 avril 1747.

Les fonds

Les instruments de recherche

Sources complémentaires

Série G Clergé régulier (IXe-XVIIIe siècles)

 

A signaler l'inventaire des archives du séminaire d'Aix (1 G 220).

Etudes de référence

CONSTANTIN (abbé), Les paroisses du diocèse d'Aix, 1890-1911.
Epsi 2219 (cote bibliothèque Archives départementales, centre de Marseille), mu 24 (cote bibliothèque Archives départementales, centre d'Aix-en-Provence).

Voir aussi

>> Les archevêchés et évêchés

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier