Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Les années 30 à Marseille et dans le département

Couverture de la publication Les années 1930 à Marseille et dans le départementAndrée CRINIERE et Christian OPPETIT, Les années 1930 à Marseille et dans le département, 1987, 47 pages, 57 documents reproduits, 8 €.

Ce dossier prolonge une exposition réalisée pour le cinquantième anniversaire du Front populaire. 57 documents, accompagnés de notices, analysent la crise économique, sociale et politique des années trente. Trois thèmes sont plus particulièrement abordés :

Ce dossier permet à la fois de saisir la spécificité marseillaise et de réaliser une mise en perspective de la situation actuelle.

La numérotation des documents de chaque dossier a été conservée.

Document 34. Journal Le Flambeau, organe officiel des Croix de feu, 4 mai 1936, 8 Fi 658.
Ce mouvement est relativement important dans la région puisqu’il y aurait, en 1935, 11400 Croix de feu à Marseille et entre 20 000 et 30 000 militants dans le département. Le mouvement publie un journal, Le Flambeau. A la veille des élections de 1936, le colonel de La Rocque participe à un grand meeting à Mazargues. Il donne comme consigne de soutenir les candidats opposés au Front populaire.

Document 51. Le meeting des inscrits maritimes, Le Petit Provençal, 17 juin 1936, phi 404/203.
La corporation des inscrits maritimes compte plus de 7000 syndiqués en juin 1936. C’est le fief incontesté de Ferri-Pisani, syndicaliste issu de la CGT (Confédération Générale des Travailleurs) confédérée. Plus de 6000 inscrits maritimes se mettent en grève en juin et 78 navires sont occupés. L’occupation des navires, par son caractère spectaculaire, marque particulièrement la mémoire collective. Pendant la guerre civile, Ferri-Pisani est chargé d’une mission d’aide aux républicains espagnols par le gouvernement de Léon Blum. Il sera déporté pour faits de résistance.


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier