Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Contenu scientifique

Sommaire

Louis Gaufridy, curé des Accoules (1611)

Curé de la paroisse des Accoules à Marseille au début du XVIIe siècle, le père Gaufridy était un homme affable et spirituel mais dont les relations avec les femmes faisaient jaser.
Il était le confesseur des Demandolx, famille de la noblesse marseillaise, et notamment de leur fille, la toute jeune Madeleine. Placée chez les Ursulines d’Aix, celle-ci a vite montré les signes d’un comportement hystérique. Elle se disait habitée par les diables et accusait Louis Gaufridy de l’avoir ensorcelée, provoquant ainsi le plus grand désordre dans son couvent.
Le grand inquisiteur de la foi en Avignon, Sébastien de Michaëlis, s’est saisi de l’affaire et a organisé à la Sainte-Baume des séances d’exorcisme spectaculaires, en présence de Louis Gaufridy et devant une foule tous les jours plus nombreuse.
L’intervention du parlement de Provence a donné au scandale un tour résolument tragique. Accusé de rapt, séduction, impiété, magie, sorcellerie et autres abominations…, Gaufridy a été supplicié, puis brûlé vif en 1611 sur la place des Prêcheurs. Ses cendres ont ensuite été dispersées au vent.
A la suite de ce procès, une vague d’accusations de sorcellerie s’est répandue dans toute la région.

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier