Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

La Faute au Midi : Soldats héroïques et diffamés

Exposition présentée au centre aixois des Archives départementales des Bouches-du-Rhône, organisée en partenariat avec l'Office du tourisme d'Aix-en-Provence, « Les rencontres du 9ème art » et la Bibliothèque départementale


24 mars - 5 juillet 2014

 

 


 

L’histoire a oublié que les premiers mois de la Grande guerre ont été parmi les plus meurtriers et qu’il n’y avait pas encore de tranchées. Les soldats français au pantalon rouge chargent les canons et les mitrailleuses lourdes allemandes.
C’est dans ce contexte que le XVe corps d’armée, composé de soldats provençaux, niçois et corses, est battu les 19 et 20 août, aux côtés d’autres corps d’armées languedocien et lorrain. C’est pourtant sur lui seul que le gouvernement et le commandement militaire vont faire peser la responsabilité de la défaite. La honte retombe sur toute la Provence, deux soldats sont fusillés pour l’exemple.
L’exposition présentée au centre aixois des Archives départementales raconte cette histoire méconnue qui a pourtant laissé des traces dans les mentalités. Une bande dessinée de Dan (Daniel Alexandre), sur un scénario de Jean-Yves Le Naour, également commissaire scientifique de l’exposition, sera également réalisée et publiée. Ainsi, des planches originales de l’album répondent aux documents d’archives et aux objets de ces soldats méridionaux, en grande partie issus des prêts de leurs descendants, à travers plusieurs thématiques : la mobilisation, la bataille et la calomnie, les fusillés, le quotidien des soldats en guerre, la mémoire du XVe corps, la représentation du méridional.


 

Centre aixois des Archives départementales des Bouches-du-Rhône
25 allée de Philadelphie
13100 Aix-en-Provence

Exposition ouverte du lundi au samedi de 9h00 à 18h00. Fermée le mardi matin.
Entrée gratuite
Visites guidées de l'exposition tous les samedis à 15h00

Renseignements : 04 13 31 57 00 / archives13.aix@cg13.fr


 

Jeudi 3 avril, 18h30 Jean-Yves Le Naour : « Vous êtes tous des Tartarins ! ». Le stéréotype du Méridional en 1914.


 

Si en 1914 les soldats du Midi ont été désignés comme des lâches, toujours prêts à s'embusquer ou à battre en retraite, c'est qu'un stéréotype peu reluisant du Méridional a été construit tout au long du XIXe siècle. Paresseux, indolents, forts-en-gueule, vantards, vivant des impôts des populations industrieuses du nord de la France, apôtres de l'antipatriotisme, métissés, enjuivés, les Méridionaux sont carrément victimes d'un racisme intérieur et assimilés à des Tartarins.

 



 

Vendredi 11 avril, 18h30 Table ronde avec Jean-Yves Le Naour (historien et scénariste de La faute au Midi), Daniel Alexandre (dessinateur), Pat Mills (scénariste de La grande guerre de Charlie), Kris (scénariste de Notre mère la guerre) et David Vandermeulen (scénariste de Fritz Haber) : Entre reconstitution et extrapolation : écrire une BD historique.


 

Alors que la BD historique est en plein essor dans le marché français, nous nous interrogeons sur la conciliation d'impératifs littéraires ou éditoriaux avec une volonté d'être fidèle à la réalité. L'auteur transgresse-t-il parfois, de manière plus ou moins assumée, l'Histoire pour donner plus de force à l'histoire ? Quelle importance accorder à la recherche documentaire pour un dessinateur ? Et pour la Première guerre mondiale, comment retranscrire l'horreur sans verser dans l'inmontrable ? Un plateau international d'artistes exceptionnel pour une rencontre qui ne l'est pas moins.


 

Week-end 12-13 avril: Festival de la BD d'Aix.   


 

Ouverture du centre aixois et visites guidée de l'exposition. Partenariat avec l'association Les poilus du Vaucluse pour une animation pendant tout le week-end.
12 avril à 17h00 et le 13 avril à 11h00 , Visite guidée de l'exposition par le dessinateur et par le commissaire scientifique de l'exposition.

 


 

Jeudi 17 avril, 18h30: Pièce de théâtre Poilu Show.

Entrée gratuite
Spectacle labellisé par la mission du Centenaire de la Grande Guerre. Un poilu plein de poussière et mort depuis 96 ans fait irruption dans le cours d'un professeur un peu foutraque. Ces deux-là vont passer l'heure de cours à se chamailler pour donner aux élèves leur version de la Grande Guerre. Mise en scène d'un texte écrit par l'historien Jean-Yves Le Naour, spécialiste de la Première Guerre mondiale, écrivain, auteur de BD mais aussi d'un scénario de film, cette création théâtrale de la Compagnie La Naïve autour de la Guerre de 14-18 mêle de façon réaliste et humoristique, fiction, documents d'archives, sons et images. Tout public à partir de 10 ans.


 

Mardi 20 mai, 18h30: Claude Chanteloube et André Neyton - La légende noire du XVe corps d'armée.

Peu de gens savent, aujourd'hui, que lorsqu'on a donné le nom du 15ème Corps d'armée à des lieux publics, il s'agissait de réparer une lourde injustice commise à l'encontre des soldats de Provence. On peut, en formulant de manière brutale, dire que Joffre, le ministre de la guerre Messimy et le sénateur Gervais ont, le 24 août 1914, indûment accusé de lâcheté les officiers et les soldats originaires de Provence et de Corse. A la lumière de nouvelles découvertes, Claude Chanteloube fait le point sur cette douloureuse affaire et l'éclaire d'un jour nouveau en rétablissant les vraies responsabilités et les origines lointaines de cette affaire. La conférence est accompagnée d'une lecture d'archives.


 

Mardi 17 juin, 18h30 : Jean-Yves Le Naour - Les fusillés de la Grande guerre.

De 1914 à 1918 près de 2 500 condamnations à morts ont été prononcées, dont près de 650 réellement exécutées. Le phénomène est donc extrêmement marginal par rapport à l'immensité du sacrifice des 1 400 000 Français morts pour la France. Et pourtant, un siècle plus tard, ces fusillés continuent de nous entêter et d'incarner la mauvaise conscience nationale. Cette conférence fera le point sur les conditions d'exercice de la justice militaire durant la Première Guerre mondiale et balaiera un siècle de débat sur la réhabilitation des fusillés de 14-18.


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier