Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Autres sources

Sommaire

Les registres matricules du recrutement militaire

Les bureaux de recrutement du ministère des Armées ont commencé à établir des registres matricules en 1872. Ces documents sont particulièrement riches en informations sur la population masculine et leur maniement est facilité par d’excellentes tables annuelles.
Trois bureaux de recrutement intéressent le département des Bouches-du-Rhône : Marseille, Marseille-Digne et Marseille-Toulon. Les registres de ces deux derniers bureaux concernent en effet certains cantons des Bouches-du-Rhône et sont conservés aux Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence et du Var. Les registres du bureau de Marseille sont naturellement conservés aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône, centre de Marseille.
Les registres du recrutement militaires sont composés de feuillets nominatifs appelés états signalétiques et des services (militaires). En sus d’un résumé de la carrière militaire (régiments, campagnes, décorations), ces états fournissent pour chaque conscrit les informations suivantes : état civil complet, changements d’adresses, signalement physique, renseignements divers utiles à l’armée (par exemple, si le conscrit joue d’un instrument, sait nager ou monter à cheval), degré d’instruction et observations complémentaires (par exemple, si l’inscrit est naturalisé ou fils d’étranger, s’il a des infirmités ou des maladies particulières).
Pour accéder à la case de votre ancêtre, c’est-à-dire à son état signalétique et des services, vous devez d’abord retrouver son numéro de matricule. Pour cela, il faut consulter la table alphabétique de l’année où votre ancêtre a eu 20 ans ; au préalable, tentez de vous assurer qu’il résidait bien dans les Bouches-du-Rhône à ce moment-là. Une fois le numéro connu, il n’y a plus qu’à identifier la cote du registre matricule où figure l’état signalétique correspondant.  
Avant l’instauration des registres matricules, il existe une autre source, constituée par la Préfecture et qui a d’ailleurs perduré : il s’agit des listes de conscrits ou de tirage au sort, rebaptisés ultérieurement recensements militaires (ou recensements des classes). Ces documents sont cependant beaucoup moins riches. Le ministère de la Défense a versé les registres matricules jusqu’à la classe 1940 (conscrits nés en 1920). Pour la période plus récente, il faut contacter :

le Bureau central des archives administratives militaires
Caserne Bernadotte
64023 Pau cedex
téléphone : 05 59 40 46 92.

Attention : après 1940, les prochains registres matricules seront classés en série W.

Retrouvez les registres matricules de recrutement militaire des Bouches-du-Rhône (1872-1921) numérisés et en ligne dans la rubrique "Archives en ligne, base Registres matricules de recrutement militaire.

Voir aussi

>> Les affaires militaires

Informations complémentaires

>> Mémoire des hommes

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier