Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Archives des hôpitaux déposées

Sommaire

Composition et intérêt des fonds

Carte postale représentant le dortoir de l'Hospice des Dames du Calvaire à Marseille

Marseille. Hospice des Dames du Calvaire. Dortoir Saint-François.
(Archives départementales des Bouches-du-Rhône, 6 fi 4435).
L'intérêt et la richesse des fonds des établissements hospitaliers et charitables reposent sur leur ancienneté, leur nombre, leur variété due à la double mission de l'époque : médicale mais surtout sociale. Les actes de fondation, les règlements généraux, les dossiers du personnel, les registres de délibérations des commissions administratives, les recettes et les dépenses ainsi que les entrées et sorties des malades et les inventaires du mobilier autorisent non seulement des recherches sur l'histoire médicale, charitable et religieuse mais constituent également une source indispensable pour une multitude de domaines insoupçonnés comme l'économie ou la démographie. Ce matériau archivistique unique témoigne également des conditions d’existence des indigents, des malades mentaux ou encore des prostituées.
On retrouve dans la plupart des fonds d’hôpitaux déposés aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône les grandes rubriques réglementaires du cadre de classement. La série A, consacrée aux actes de fondation de l'établissement, permet de replacer l'histoire de l'hôpital dans son contexte ; la série B généralement beaucoup plus riche, regroupe titres de propriétés, actes d'achat, de vente, baux, états des biens et pièces de procès relatifs aux successions, donations ou testaments.
La série C est consacrée aux documents religieux. Y sont placés les actes de fondations de messes et de chapellenies, les documents qui se rapportent aux offices et aux cimetières. On y trouve également les nécrologes et les obituaires .
Une des parties les plus intéressantes des fonds hospitaliers est constituée par la série E, qui regroupe les documents relatifs à l'administration de l'hôpital. On y trouve les registres de délibérations, les statuts de l’établissement, les nominations des administrateurs et employés, la comptabilité, divers mémoires sur la vie intérieure et les dossiers relatifs aux édifices, au mobilier ou aux fournitures.
La série F permet d'étudier la démographie de l'établissement à partir des registres d'entrée et de sortie des malades, des enfants ou des pauvres. D'autres dossiers autorisent des études sur les bâtards, les nourrices, les orphelins, le personnel hospitalier, les médecins ou encore les apothicaires.
Les archives postérieures à 1790 sont de même nature jusqu'à une époque avancée dans le courant du XIXe siècle. Elles deviennent plus abondantes au fur et à mesure de l'accroissement de la gestion hospitalière, des progrès de la médecine et de l'assistance aux plus démunis. Signalons ainsi l'exceptionnelle richesse des archives des hôpitaux consacrées à l’enfance abandonnée. L’Hôtel-Dieu (6 HD 1-467) et le fonds de l'hôpital des Enfants Abandonnés (45 HD 1-140) détiennent des registres sur les orphelins ou sur les enfants placés en nourrice de la fin du XVIIIe siècle jusqu’à nos jours.

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier