Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

La Préfecture des Bouches-du-Rhône

Sommaire

Composition et intérêt des fonds

Le fonds d’archives de la préfecture est d’une très grande richesse pour l’historien, notamment pour toutes les recherches sur l’histoire du département depuis le Consulat.
Les archives du cabinet synthétisent l’action du préfet en matière politique et policière. Il recèle par exemple des informations sur le suivi de l’opinion publique (au travers, notamment des rapports périodiques au ministre de l’Intérieur), sur l’organisation et la surveillance des fêtes et des cérémonies, ou encore sur les évènements liés à l’état de guerre : l’ensemble documentaire coté 76 W, notamment, est un fonds essentiel pour l’histoire de la période 1939-1945.
Liées au Cabinet, les archives cotées en sous-série 4 M traitent des questions de police, administrative (application de la réglementation sur les armes, les jeux, les débits de boissons, etc.), judiciaire ou politique. On y trouve les dossiers des commissaires et des inspecteurs de police, comme ceux des gardiens de la paix, les rapports journaliers des différents corps de la police, surtout pour le début du XXe siècle, et l’ensemble des dossiers relatifs à la police des étrangers, particulièrement importante dans les Bouches-du-Rhône : délivrance de passeports, surveillance des exilés politiques ou des personnes suspectées de participer à des menées terroristes, expulsions, etc.
Les archives du service des élections documentent de façon très complète les scrutins politiques qui ont été organisés depuis la Restauration ; pour les élections professionnelles (délégués mineurs, chambre départementale d’agriculture, tribunaux paritaires des baux ruraux, conseils de prud’hommes, élections consulaires), les archives ne deviennent en revanche substantielles et suivies qu’après la Libération.
Les archives des sous-préfectures du département comme celles du secrétariat général pour les affaires régionales sont particulièrement intéressantes pour suivre la mise en Ĺ“uvre des politiques ministérielles au niveau local, notamment dans le domaine de l’aménagement du territoire. Préfecture et sous-préfectures ont également accumulé une documentation considérable sur le suivi des collectivités locales (Conseil général, communes, Conseil régional), longtemps dans une démarche de tutelle et d’autorisation préalable, depuis les lois de décentralisation (1982-1983) dans le cadre du contrôle de légalité.
Sans concurrencer les administrations déconcentrées spécialisées dont le développement et la généralisation sont d’ailleurs relativement tardifs, la préfecture, souvent par le biais de commissions départementales dont la présidence revient au préfet, intervient dans à peu près tous les domaines de l’action publique : enseignement primaire, protection des sites et monuments, aide sociale, application du concordat, protection de l’enfance, établissements hospitaliers et de bienfaisance, santé mentale, surveillance des prisons, etc. Sur tous ces sujets, le fonds de la Préfecture offre une documentation de premier recours.

Sommaire

Informations complémentaires

>> Le site de la Préfecture des Bouches-du-Rhône

>> Le site de la Préfecture de Région PACA


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier