Site du Conseil général des Bouches-du-Rhône (nouvelle fenêtre)

Page d'accueil des archives départementales des Bouches-du-Rhône

Archives départementales des Bouches-du-Rhône

L'Histoire continue…


Consulter la liste des raccourcis clavier
Voir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Voir le contenu de la page
Voir les liens utiles




Revoir le sommaire détaillé
Voir les liens utiles

Les Etats de Provence

Sommaire

Composition et intérêt du fonds

Les archives des Etats de Provence et des Assemblées générales des communautés n’ont été constituées que dans le courant du XVIe siècle, l’année 1536 pouvant servir de point de repère, en relation avec l’édit de Joinville. Avant cette date on trouvera cependant des témoignages du fonctionnement de ces deux institutions dans le fonds de la Cour des comptes, aides et finances de Provence : on verra plus particulièrement  le registre B 49, et les registres B 4, B 5, B 8, B 12, B 15, B 19, B 21 et 22.
Restées, dans un premier temps, entre les mains des greffiers des Etats, ces archives furent peu à peu concentrées, installées et organisées dans les locaux de la maison commune d’Aix-en-Provence. A la fin de l’Ancien Régime, elles furent minutieusement inventoriées et trois tomes en furent rédigés (C  242, 243, 244). Ces inventaires, assez détaillés, sont organisés autour de mots-matières, classés par ordre alphabétique, et, en conséquence, ils ne laissent apparaître aucun classement thématique ni aucune structure de classement. Ils furent repris, tels quels, par Louis Blancard, pour la publication de deux tomes d’inventaires-sommaires concernant ces fonds, en 1884 et 1892. Conséquemment, la clé d’entrée se trouve, à la fin de chaque volume, dans un index sommaire des matières analysées …, qui tient en deux pages par volume. Seules les délibérations des Etats ou des Assemblées générales ont été placées en tête.

Il serait fastidieux et inutile de reprendre ici le contenu de ces quatre pages de mots matières. A condition d’écarter toute prétention à l’exhaustivité, on peut cependant essayer d’en livrer une synthèse, la période embrassée restant toujours la même, à savoir 1536-1790 :

On voit donc que cette documentation, extrêmement riche, touche à une multitude de sujets, d’une importance capitale pour l’étude de la vie politique, économique et sociale de la Provence, pendant près de trois siècles.

Sommaire


Liens utiles

Plan du site  |  Agenda  |  Crédits  |  Plans d'accès  |  Aide  |  Mentions légales  |  Glossaire


Retourner au début de la page
Revoir le sommaire détaillé
Revoir les services en ligne
Utiliser le moteur de recherche
Revoir le contenu de la page
Revoir les liens utiles
Consulter la liste des raccourcis clavier